Actualité

Aperçu sur le Projet EDUCATION+ de la Fondation VISSIN

Le développement de toute Nation passe d’abord par l’éducation de son peuple. Il n’est plus un secret de polichinelle pour personne que le développement rime avec l’éducation. Et cette dernière reste une équation à plusieurs inconnues qui tient tête à tous les systèmes mis en place pour son effectivité totale. Elle s’identifie aux réalités de chaque pays.

Au bénin, l’un des facteurs enfreignant la scolarisation des enfants est la pauvreté. Quand bien même les gouvernements successifs ont prononcé la gratuité de l’enseignement maternel et primaire, en procédant également à la mise en place des cantines scolaires, beaucoup de défis restent à relever. La question de la prise en charge de la scolarisation des enfants prend en compte également l’achat des fournitures scolaires et certains frais utiles dont la scolarité pour le suivi de l’enfant à l’école.

Aujourd’hui, le constat est plus ou moins alarmant, car les orphelins et les enfants en situation de précarité sont les plus destinés à la déscolarisation à cause du manque de moyens. L’Etat ne peut pas tout prendre en charge, c’est pourquoi les partenaires techniques et financiers, ainsi que les organisations d’œuvres sociales assurent une part de ces responsabilités. A cet effet, la Fondation VISSIN à travers son Projet EDUCATION+ voudrait venir en aide aux enfants démunis de 4 à 12 ans en prenant en charge leur scolarisation.

Cette prise en charge, pour la phase expérimentale, sera effective dans les écoles primaires de quatre départements dont l’Atlantique, le Borgou, l’Ouémé et le Zou. De façon précise, le projet va couvrir les communes d’Abomey-Calavi, de Porto-Novo, d’Abomey, etc. Visant le concret et l’atteinte des objectifs fixés, pour la première phase, dix enfants seront pris en charge directement par le Président et fondateur de la Fondation et des dizaines d’autres par les partenaires. Parlant des partenaires, la Fondation VISSIN est ouverte à toutes propositions allant du parrainage aux subventions.

Les élus locaux informés de nos différents projets, accompagnent la Fondation dans l’identification des enfants. Nous profitons d’ailleurs de cette occasion pour les remercier pour l’accueil chaleureux réservé à nos différentes délégations mais aussi et surtout pour leurs conseils.

« On façonne les plantes par la culture et les hommes par l’éducation », disait Jean-Jacques Rousseau. Alors, il urge plus que jamais d’œuvrer pour une solidarité encore plus agissante, une solidarité au service de l’éducation aussi et, surtout.

Partager cette publication

Comments (1)

  • Hayat Anni Répondre

    Pour le projet

    décembre 2, 2018 à 11:40 am

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.